Une bonne bière… une bonne santé!

bienfaits de la bière La faculté est formelle : boire de la bière, bien sûr avec la modération requise, est une bonne idée, pour garder une bonne santé. Tout comme le vin, la bière a en effet des effets plutôt bénéfiques à divers niveaux… Alors, « santé »!

>Le sommeil : les vertus sédatives du houblon sont connues de longue date. La lupuline qu’il contient aurait des propriétés calmantes, antidépressives et anti-stress. Au Moyen-âge, on utilisait déjà le houblon et la bière pour améliorer l’humeur. On recommandait même l’utilisation d’oreillers garnis de houblon pour lutter contre les problèmes d’insomnie.

>Le cœur : l’éthanol contenu dans la bière, comme dans toutes les boissons alcoolisées, permettrait par une consommation régulière et modérée (maximum de 3 verres par jour), de diminuer le mauvais cholestérol au profit du « bon », réduisant d’autant les risques de maladies cardiovasculaires et d’infarctus. Un effet confirmé par une étude réalisée en République Tchèque et publiée en 2000 dans un journal médical britannique. Mais attention : l’étude a aussi démontré que ces effets protecteurs étaient nuls chez les individus qui consommaient avec excès, et que ceux-ci pouvaient au contraire subir des effets néfastes.

08_Hop's_Flowers - copie 2>Les os : cet effet est bien connu des buveurs de bière, même si l’explication de ce phénomène prête encore à discussion. Certains avancent que les résines de houblon stimulent l’activité des reins, facilitant l’élimination de l’excédent d’eau, des toxines et des déchets retenus dans le corps. Par ailleurs, la bière contient elle-même 90% d’eau, ce qui décuple son effet diurétique. Il apparaît enfin que la bière, comme tout alcool, diminue la production de vasopressine ou ADH, hormone antidiurétique freinant l’élimination de l’eau. D’où la rapidité avec laquelle se ressent le besoin de se soulager…

>Le poids : contrairement à l’image que l’on a souvent du buveur de bière à gros ventre, la bière ne ferait pas grossir. De tous les alcools, c’est de fait l’un des moins caloriques. Par ailleurs, la bière facilite la sensation de satiété. Mais cela n’empêche hélas pas tous les buveurs de bière de grignoter des aliments gras en trinquant (fromage, cacahuètes, etc.). Et c’est là qu’il faudrait chercher l’origine de la bedaine de certains... Lorsqu’on boit en mangeant, l’organisme élimine d’abord l’alcool, ce qui repousse de plusieurs heures la combustion des acides gras et favorise la formation de dépôts graisseux. CQFD !

De toute façon, la consommation d’alcool doit surtout se faire avec sagesse, sans excès ni abus, et en fonction du sexe, du poids et de la tolérance du consommateur. Doit-on également rappeler que cette consommation ne peut en aucun cas être associée à la conduite automobile et toute autre activité pouvant être perturbée.

Découvrez la Brasserie Bourgogne des Flandres, la brasserie la plus romantique de Bruges