Tout l’Art est dans la bière, et la bière est dans l’Art

news-20130207La bière, acteur de cinéma ou de télévision? Dans la célèbre série BD et télévisée « Les Maîtres de l'Orge », elle constitue en tout cas le fil conducteur de cette saga familiale scénarisée par Jean Van Hamme. Mais outre certains films excessifs qui mettent en scène avec beaucoup de fun et d'esprit potache, un certain art de se « bourrer la gueule » (comme le fameux Projet X ou encore Beerfest), on trouve des références, quoi que moins appuyée sans doute, au breuvage houblonné, dans bien d'autres oeuvres d'art.

Au niveau du cinéma évoquons quand même Un Singe en Hiver, de Henry Verneuil, avec Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo, où la bière (ah, le fameux picon-bière!), parmi d'autres boissons alcoolisées, sont prétextes à évoquer avec humour, tendresse et poésie la nostalgie et la solitude des deux principaux personnages.

Dans le cinéma, la Guinness se retrouve parfois également un rôle récurrent. Comme dans « La Taverne de l'Irlandais », la dernière collaboration entre deux monstres sacrés du cinéma US, John Ford, à la réalisation et John Wayne dans le rôle phare. Lee Marvin, ici comme « faire valoir », commençait lui à se faire une place au soleil (de Tahiti, en l'occurrence).

Dans « Blood Diamond », qui dénonçait les ravages et les conséquences du commerce du diamant en Afrique, on voit le personnage principal, un mercenaire joué par Léonardo Di Caprio, allègrement savourer ses pintes de Guinness. Sans oublier le très beau « La part des anges » de Ken Loach (produit par les Frères Dardenne), ou entre deux initiations aux secrets du whisky, des jeunes délinquants dégustent quelques Scotch Ales et Guinness également.

En Belgique, difficile de passer à côté de cet acteur bien rafraîchissant de nombreux films, forcément. La pils est allègrement éclusée dans certains films cultes comme « C'est arrivé près de chez vous », « Dikkenek » ou encore « La merditude des choses ». Et n’oublions le récent et le plus « belge des films français « Il était une fois, une fois » où la charmante Anne Marivin s’initie aux différentes saveurs houblonnées et à l’accent de notre pays, pour devenir « plus Belge que Belge ».

La peinture n'est pas en reste. Le caricaturiste, lithographe, peintre et sculpteur. Honoré Daumier (1802-1879) avait l'art de dépeindre les activités et les excès de ses contemporains tel dans ce tableau, « Les buveurs de bières », qui représentait deux hommes attablés dans un café, l'un lisant son journal, l'autre fumant sa pipe. Edouard Manet (1832-1883) a lui mis en lumière que la bière est aussi une boisson pour les femmes, tel son tableau « Deux dames buvant de la bière ».

Mais on peut remonter plus loin, aux 16e, 17e et 18e siècles, avec des représentations de cruches, et bocks de bière en étain (et éventuellement des buveurs) par Pieter Claesz, Adrien Brouwer, Pieter Van Amraadt, Jan Baptist Lambrechts. Et bien entendu Peter Bruegel (1525-1569), dont une huile, intitulée « La danse des paysans », illustre l'étiquette d'une bière portant le nom du célèbre peintre.

Sans oublier un certain... Pablo Picasso, et son « Portrait de Jamie Sabartes » (1901), buvant une bière.

Mais la bière peut aussi servir de véritable matériau dans la production d'oeuvres artistiques Ainsi l'artiste contemporain japonais Macaon, qui recycle des cannettes de bière pour sculpter des personnages de la culture pop et geek. La belge Pascale Luyten qui a décliné en différents tableaux les couleurs des canettes Gordon inspirées par l’Ecosse, ou même créé des montages avec les sous-verres de la marque (exposition permanente dans les locaux de l’entreprise, ou www.pascaleluyten.com), Ou encore la bière qui fait office de... peinture, carrément, avec Karen Eland, qui a réalisé notamment des portraits « houblonnés » de Lady Gaga et de David Beckham.