Les Bières, c’est aussi tout un monde !

news-20130108De l'eau, de l'orge, du houblon et des levures : les ingrédients d’une bonne bière paraissent simples, mais ce sont eux qui en font toute la complexité. Et l’on y ajoute encore d'autres ingrédients, pour ce qu’on appelle les bières « spéciales ». La qualité d’une bière, son goût et son originalité ne se résument donc pas qu’au subtil dosage de ses ingrédients.

Impossible, de ne pas évoquer la célèbre Guinness introduite en Belgique par John Martin il y a un siècle. On en consomme dix millions de pintes chaque jour un peu partout dans le monde. Sa couleur noire, son onctuosité et sa légèreté proviennent de son orge torréfié, qui lui confère ses saveurs de café et chicorée (selon la légende, un « oubli » sur le feu est à l’origine de sa dense couleur noire). Outre le service en fût ou en canette pour la Guinness draught (4,2% Vol Alc), on trouve aussi sa variante plus forte en bouteilles (8% Vol Alc) : la Guinness Special Export, brassée exclusivement en Irlande pour John Martin.

Nettement plus loin... Sans parler du Canada, des USA ou du Mexique (avec ses bières aux arômes de tequila), ou de l'Amérique du Sud, la Jamaïque aussi produit sa bière authentique pour l’export, l’atypique « Red Stripe », une lager brassée à Kingston, qui fleure bon le reggae et titre à 4,7%. Ses caractéristiques : une très légère amertume au profit de ses malts qui lui confère une fraîcheur bienvenue en bouche. Le tout dans une bouteille au look rétro très fifties.

En Afrique, outre les bières artisanales spécifiques, et les bières « internationales » brassées sous licence, on trouve des bières blondes comme la Castel Beer (5,2%), produite au Cameroun et consommée dans la plupart des pays d'Afrique francophone. A ne pas confondre avec la « Castle », une lager produite en Afrique du Sud et qui séduit davantage l'Afrique anglophone.

L'Australie, grande terre vinicole est également une grande terre de bière. C'est même la « boisson nationale ». Nous ne parlons pas ici de la Foster's qui est essentiellement un produit d’exportation, mais si vous voulez convaincre les « Aussies » de vos connaissances en bières, parlez-leur plutôt de la Victoria Bitter, leur favorite, qui est de type lager, avec un goût légèrement plus amer.

L’Asie est sans doute le plus grand marché du monde, en potentiel, et c’est là que s’exportent petit à petit la plupart de nos fleurons. Mais les brasseries locales ne manquent pas non plus. Et même, la bière la plus consommée au monde est... chinoise, quoique presque inconnue en dehors de ses frontières. Au contraire de la célèbre Tsingtao, que l'on retrouve chez nous dans certains commerces et restaurants chinois, nous parlons ici de la Snow Beer, une lager créée à la fin des années 90 et issue d'une joint-venture entre SABMiller et China Resources Enterprise. Ses ventes ont dépassé les 16 milliards de pintes en 2010, exclusivement sur le marché intérieur chinois. De quoi faire jaunir d’envie les grands groupes internationaux.