Le grand retour des bières de saison

Effet de mode, recherche de nouvelles « niches » en marketing brassicole, ou renouveau d’une tradition ancienne, à la faveur d’une consommation plus éclairée et exigeante ? Il y a aujourd’hui une bière pour chaque saison, et chacune marque sa spécificité. gordon-xmas-slideOn connait depuis longtemps la bière de Noël. Une tradition anglo-saxonne introduite chez nous par John Martin en 1924, avec sa célèbre Gordon Xmas, une Scotch Ale spéciale élaborée avec le reste de malt et de houblon de la récolte d’automne. Ce qui lui donne un arôme et un goût plus prononcés aux saveurs d’épices, bien de circonstance en période de fête. Forte et réconfortante au cœur de la fête, elle est aussi un grand succès commercial en Belgique et à l’étranger, et plusieurs brasseurs ont donc imité la tradition de John Martin, avec leur propre bière de Noël. Mais la Xmas est loin d’être la seule bière spécifique à une période de l’année. Depuis le moyen-âge, les récoltes d’orge et de houblon suivaient les cycles de la nature, en deux grandes périodes, printemps et automne. Les récoltes de printemps, plus fraîches mais moins maturées, reposaient jusqu’à l’hiver,  dans les greniers. Et tandis qu’on dégustait les bières « d’automne » ou de Noël, on procédait, durant l’Avent, au brassage des grains pour créer des bières plus légères, plus faibles en alcool, mais très rafraîchissantes pour soutenir les ouvriers au travail dans les champs. Une des bières de ce type, la Blanche à base de froment et d’orge peu malté, produite à l’origine dans la région de Louvain, a connu une belle renaissance tant en Belgique qu’à l’étranger. Cette bière était à l’origine, acidulée naturellement par l’ajout de ferments lactés. Mais on préfère aujourd’hui y ajouter de l’écorce d’orange et de la coriandre pour obtenir ce goût spécifique. Sans oublier, le rituel de la rondelle de citron très apprécié par certains dégustateurs. Dans la brasserie Timmermans, la plus ancienne brasserie de lambic au monde, la Blanche Lambicus est réalisée à base de lambic (grande tradition de la brasserie) et de froment, ce qui lui confère une acidité légère particulière, très tonifiante et agréable. D’autres régions, surtout le Hainaut et le nord de la France, produisaient également leurs bières de printemps, voire d’été, selon les mêmes caractéristiques de texture, de légèreté en alcool et en amertume. Le 29 mars y est généralement econnu comme la date du démarrage de la saison brassicole. On trouve aussi cette tradition jusqu’en Suisse romande, où la bière de printemps se dégustait lors du dimanche des Rameaux, en référence à la Bible.
Timmermans Strawberry Lambicus Bottle 33cl

Timmermans Strawberry Lambicus Bottle 33cl

L’été est la saison propice à la dégustation de bières plus fruitées,  légèrement sucrées, comme la Kriek, les bières de framboise, et de « nouvelles bières » de fruits à base de fruits jaunes, comme la pêche ou l’abricot. Mais on découvre  aussi des bières fières de leur tradition rurale, qui valorisent l’amertume, souvent blondes, également à teneur légère en alcool. On peut apprécier parmi ces bières, quelques surprises, comme la Waterloo Récolte, brassée à la micro-brasserie de Waterloo (Ferme de Mont-Saint-Jean), une authentique blonde de ferme, de haute fermentation, mélangeant subtilement malts et froment, selon une recette héritée de 1815, date de la célèbre bataille de Waterloo. Les bières dites d’automne sont parfois associées à celle que l’on produit spécifiquement pour l’Oktober Fest, le plus grand festival annuel de la bière qui se déroule à Munich. Elle obéit à une recette rigoureuse : orge, houblon, levure, titrant 6° d’alcool et brassée en mars, que tous les brasseurs présents doivent respecter à la goutte près ! Mais dans notre terroir on est évidemment tentés par la créativité. Ces bières se caractérisent par une amertume plus consistante, mais aussi des goûts torréfiés, caramélisés, et une couleur plus ambrée. Elles sont aussi un peu plus fortes en alcool. On y associe parfois les IPA, même si celles-ci sont nées pour d’autres raisons que la saisonnalité, ou encore les « Bocks », bières spéciales surtout brassées aux Pays-Bas,  et qui apparaissent souvent en septembre. C’est au Canada, semble-t-il, qu’est né ce concept de bière d’automne, à la faveur de l’Eté Indien, période douce mais très courte avant l’arrivée du froid. La proximité d’Halloween, a d’ailleurs donné à plusieurs brasseurs du « Nouveau Monde » l’idée de créer des bières à la citrouille, et la confusion s’installe de plus en plus entre une bière au caractère authentique de saison, dans lesquelles on peut intégrer plusieurs de nos spéciales belges, et ces déclinaisons plus fantaisistes et liées à l’opportunité.