Lager, ale, lambic, stout, pils… Dis-moi quelle est ta bière?

news-20130108Le monde de la bière est un univers riche et complexe, tant sont nombreux les procédés de fabrication et les petites spécificités toutes dédiées à faire de chaque nom une création unique. Pour se retrouver dans cette variété, voici un petit lexique qui devrait vous aider à mieux (re)connaître votre bière.

Abbaye: se dit d’une bière qui, si elle n’est plus actuellement fabriquée dans l'abbaye, le fut jadis ou est fabriquée non loin d'un (ancien) monastère. A ce jour, en dehors des trappistes, rares sont les abbayes belges qui brassent encore en leurs murs une bière pour la commercialisation. Leur goût est assez fort et leur texture onctueuse.

Ale: désigne les bières de fermentation haute, catégorie dans laquelle on retrouve essentiellement des bières britanniques (bitter, brown, light, mild, pale, old, scotch,…), mais aussi les bières d’abbaye, les bières de garde, les trappistes, les bières spéciales… Aujourd’hui beaucoup de bières spéciales belges ont comme origine des levures et un savoir-faire des bières anglaises.

Blanche: la blanche est une bière blonde pâle et trouble de fermentation haute, non filtrée, brassée à partir de malt d’orge auquel est ajouté une certaine quantité de froment. Elle trouve son origine dans la région de Louvain, et en particulier à Hoegaarden. Elle est souvent aromatisée avec divers ingrédients comme de la coriandre ou un zest d’agrumes.

Gueuze: désigne une bière de fermentation spontanée, typique de la vallée de la Senne et du Pajottenland, obtenue par assemblage de lambics de différents âges. Une fois mise en bouteille, cette bière à l’acidité si particulière connaît une deuxième fermentation en cave avant d’être commercialisée.

Lager: sous cette appellation provenant de l’allemand « lagern » (entreposer), sont réunies les bières de fermentation basse, dont la plus populaire est assurément la « Pils » ou « pilsener ».

Lambic: bière de fermentation spontanée de la vallée de la Senne servant à la préparation de la gueuze, ainsi que de ses versions fruitées (kriek, framboise,…) ou sucrée (Faro), la plus ancienne étant Timmermans.

Pale Ale: bière ambrée, bien houblonnée de la famille Ale. Le terme « Pale Ale » vient en fait de la couleur plus pale de certaines de ces bières à fermentation haute, en comparaison de la couleur plus sombre des bières classiques anglo-saxonnes du type « stout ». Parmi les bières particulières de cette famille, citons l’Indian Pale Ale, ainsi appelée parce que sa haute teneur en houblon lui permettait de bien se conserver sous les températures chaudes de l’Empire des Indes. Son goût intense et puissant a été remis à l’honneur par Anthony Martin avec la Martin’s IPA.

Scotch Ale: cette « Ale » est originaire d’Edimbourg où elle fut brassée pour la première fois. Cette bière de caractère se distingue par un processus d’élaboration intégrant de l’orge fumée ainsi que par une saveur maltée prononcée, ce qui lui donne un goût sucré et doux, et un fond de palais de tourbe (comme certains whiskies). Aujourd’hui, plusieurs brasseurs produisent des Scotch Ales en dehors de l’Ecosse. En Belgique, John Martin fut le premier à développer cette bière et son appellation, avec la Gordon Scotch Ale en 1924.

Pils, Pilsener: bière blonde de fermentation basse, douce et fortement houblonnée, conçue au 19e siècle à Pilsen, en République tchèque. Presque toutes les « pils » d’Europe sont dérivées de ce type de bière. Légalement, le terme « pilsener » est le seul autorisé pour ces bières brassées hors de Pilsen.

Stout: bière de fermentation haute brassée avec de l'orge torréfié (et non malté). De couleur noire, à la saveur légèrement caramélisée et grillée, elle est fortement houblonnée. Un des représentants les plus fameux au monde des « Stouts » est la Guinness.

Trappiste: bière fabriquée exclusivement par ou sous le contrôle des moines trappistes (cisterciens réformés de la stricte observance). La plupart sont belges (Orval, Rochefort, Chimay, Westmalle, Westvleteren et Achel). Une seule est hollandaise : La Trappe de Koningshoeven. Aujourd’hui, plus fortes et très recherchées des connaisseurs, ces bières de fermentation haute sont souvent refermentées en bouteille.

(Source : www.1001-bieres.com)